Interview de Béatrice Bottet

couverture Quand Toutankhamon devint le pharaon maudit
Entretien avec Béatrice Bottet, auteur de Quand Toutankhamon devint le pharaon maudit, dans la collection « Il était un jour ». Elle revient notamment sur le processus de création de ce livre.
Voici un extrait de cet entretien :
Vous avez publié récemment Quand Toutankhamon devint le pharaon maudit chez Scrinéo, dans la collection « Il était un jour ». Ce roman est l’un de nos coups de cœur ! Comment s’est passé sa réalisation ?
L’Egypte m’intéresse depuis ma classe de 6e, ça a été pour moi une découverte et mes parents, quand j’avais onze ans, m’ont offert un beau livre sur Toutankhamon, un livre d’historienne (Toutankhamon, vie et mort d’un pharaon, par Christiane Desroches-Noblecourt). J’étais alors trop jeune pour vraiment l’apprécier, malgré les magnifiques photographies, mais je l’ai toujours et je le relis régulièrement, bien que de nouvelles découvertes sur le jeune roi aient été opérées depuis quelques années.
Alors je me tiens au courant des nouveautés, je lis tout ce qui paraît sur le sujet.
J’ai un jour proposé à la revue L’Eléphant de faire un article sur les récentes découvertes sur Toutankhamon. En effet, depuis peu, des recherches ADN ont été faites sur sa momie, ce qui a permis de savoir qui était sa famille (auparavant, on ignorait tout de sa lignée, de ses parents, de son arrivée dans sa dynastie).
 
A la suite de cet article, l’éditeur de L’Eléphant, qui publie aussi la maison d’édition Scrinéo, m’a proposé de trouver ou d’imaginer un épisode de jeunesse de Toutankhamon pour la collection « Il était un jour ». J’ai un peu hésité, car je ne veux pas distordre l’Histoire, mais c’était aussi une bonne occasion de parler d’un sujet que je finis par bien connaître, et de parler de la civilisation égyptienne, qui a longtemps été au programme des classes de 6e.
J’ai donc tâtonné pour trouver un scénario qui soit vraisemblable, qui tienne debout et qui informe sur l’époque. J’ai toujours un souci pédagogique quand j’écris, j’espère que mes lecteurs en sauront un peu plus une fois le livre fini qu’ils n’en savaient au début.
Pour lire cet entretien dans son intégralité, cliquez ICI !