La presse: malade imaginaire?

La presse va mal mais le constat est trompeur

8,90 €

commander

La presse écrite va mal : les ventes régressent inexorablement. Mais le constat est trompeur car l’affaiblissement concerne essentiellement les journaux d’information générale, les plus en vue – soit une minorité de titres.
La presse écrite va bien, si l’on examine la situation de la majorité des titres, les publications périodiques, notamment spécialisées.
Une poignée de titres «grand public» qui déclinent, une armée de publications ciblées qui progressent. Diagnostic d’une mutation. Douloureuse.

Pour comprendre, nous faisons le point :

État des lieux différencié : quotidiens nationaux, régionaux, périodiques ; handicaps structurels ; économie en mutation ; concurrence d’Internet et des gratuits ; rôle de l’état ; références internationales.
Une présentation synthétique des enjeux, des points de vue tranchés, des différentes stratégies…

Liens:

emi-cfd

mangouste (blog.lemonde.fr)

Les assises du journalisme

Bilbliothèque munivcipale de Lyon (Points d’actu)

ESJ Lille

Les Verts

enssib


Date de parution : octobre 2006
ISBN : 2-916628-02-9
102 pages